Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

Le crowdfunding immobilier : nouvel outil de diversification patrimoniale ?

Publié le 01-12-2015 -
Rubrique : INVESTISSEMENT - Crédit photo : (c)Fotolia


 


Avec 30 millions d’euros collectés entre janvier et novembre 2015, le crowdfunding immobilier est en train de devenir incontournable et suscite l’engouement des particuliers comme des professionnels. Il est aujourd’hui à regarder comme une source de produits d’investissement dans le cadre de la diversification du patrimoine.

Le crowdfunding démocratise un investissement précédemment réservé

L’essor du crowdfunding immobilier rend accessible au grand public un placement qui était précédemment réservé à l’entourage des promoteurs. Réaliser des « tours de tables d’investisseurs » dans un cercle proche est en effet, depuis longtemps, un exercice répandu chez les opérateurs pour lever les fonds nécessaires au lancement de projets.
Le crowdfunding est donc une nouvelle source de financement pour les professionnels de l’immobilier. Ces nouveaux fonds disponibles leur permettent d’augmenter leur activité, et par ricochet de créer des emplois. En parallèle, les particuliers peuvent investir de petites sommes en direct dans des projets bien identifiés, avec une visibilité sur l’horizon d’investissement.

Un profil rendement-risque élevé dans le cadre d'une diversification

Dans le panel des placements accessibles aux particuliers, les projets en crowdfunding immobilier disposent de caractéristiques propres. Financer un programme immobilier, c’est souscrire à des titres financiers (actions ou obligations), avec un horizon d’investissement de 12 à 24 mois. Les fonds servent le plus souvent à l’acquisition d’un terrain qui va faire l’objet d’une construction, et viennent compléter l’apport du promoteur. A la livraison du programme immobilier, l’investisseur récupère son capital en même temps qu’il perçoit les intérêts. Les rentabilités proposées sur le marché sont actuellement élevées (entre 6 et 10% selon le projet).

Le cadre du crowdfunding immobilier est donc celui de l’investissement dans des PME. Or, un tel placement est par nature risqué, bien que là encore le crowdfunding immobilier se distingue par sa singularité : le financement des projets intervient à un stade auquel la visibilité sur l’opération et son terme deviennent assez précis.

Vous recherchez un bien immobilier :
faîtes-nous part de votre projet

Avec un horizon d’investissement court, un ticket d’entrée faible (souvent à partir de 1.000 €) et un couple risque-rendement élevé, le placement en crowdfunding immobilier est donc une nouvelle corde à l’arc de la gestion du patrimoine privé. Il peut par exemple s’intégrer dans la diversification d’un portefeuille, dans l’objectif de le dynamiser. L’important étant pour l’investisseur de toujours bien comprendre dans quoi il investit, de cerner les risques, et d’avoir une visibilité sur la sortie.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Déficits fonciers locatifs : pourquoi il faut faire des travaux
- Crowdfunding immobilier et SCPI : quelle différence ?
- Quel mode de gestion choisir pour une location meublée ?
- Redressement judiciaire de Terlat : que penser du crowdfunding immobilier ?
- Déficit foncier : arme de déduction massive. La preuve par l'exemple.
- La Nouvelle Aquitaine, région la moins chère pour les crédits immobiliers



Laisser un commentaire
Commentaire :