Immobilier patrimonial     -     Investissement     -     Immobilier locatif
01 85 09 81 30

Investir en résidence de tourisme : quels principes ?

Publié le 25-08-2014 -
Rubrique : INVESTISSEMENT - Crédit photo : ©Alex Tihonov-Fotolia.com


 


Le marché de l'investissement en résidence de tourisme a précedemment souffert des abus de certains promoteurs et exploitants peu scrupuleux. Aujourd'hui plus encadré, ce type d'investissement nécessite cependant de prendre quelques précautions. Et le jeu peut en valoir la chandelle : un choix judicieux peut permettre d'atteindre des rentabilités de 5 ou 6% par an pour un investissement souvent faible.

Dans quoi investit-on ?

En France l'hébergement touristique revêt majoritairement 2 formes : l'hôtellerie et la résidence de tourisme. Si le principe de l'hôtellerie est de louer une chambre à la nuit, la résidence de tourisme permet de louer un véritable appartement indépendant le plus souvent à la semaine. En conséquence, les murs des résidences de tourisme sont le plus souvent vendues en copropriétés à des particuliers investisseurs.
Certains opérateurs privés se sont spécialisés dans la vente et l'exploitation de ces résidences. Ce sont par exemple le pionnier Pierre et Vacances qui a lancé la première résidence du type en 1967 à Avoriaz, dont des groupes comme Accor, Odalys ou Park & Suite ont emboîté le pas.
Le concept a ensuite évolué en résidence affaires (appartements visant la clientèle professionnelles) et plus généralement en "Appart'Hôtel".

La résidence de tourisme, location meublée et loi Censi-Bouvard

Que ce soit en hôtellerie ou en résidence gérée, la tendance à ce jour est de séparer la propriété des murs (le bâtiment) et celle du fonds de commerce (tout ce qui concerne l’exploitation du bâtiment).
Pour créer des nouvelles résidences, les exploitants s’allient donc avec des promoteurs. Le principe consiste donc en la réalisation d’un montage permettant de vendre à des investisseurs privés chaque lot sur plans, accompagné d’un bail commercial. Les investisseurs pouvant alors bénéficier d’un dispositif de défiscalisation : location meublée ou Censi-Bouvard. Lorsque vous investissez en résidence de tourisme, vous achetez un appartement au sein d'une copropriété. Vous signez un bail avec un exploitant qui sera votre locataire pendant a minima 9 ans. Celui-ci va exploiter l'intégralité du bâtiment en sous-louant votre lot à des touristes et se chargera d'intégrer des services qu'il leur facturera par ailleurs.
En clair, vous êtes propriétaire des murs avec d'autres copropriétaires et percevez à ce titre un loyer de la part de l'exploitant. Ce dernier est propriétaire du fonds de commerce et perçoit un loyer et une rémunération pour les services qu’il propose de la part des résidents.
Lors de votre achat, le loyer qui va vous être versé est donc connu d'avance. Il sera en principe versé dès la livraison.

Vous recherchez un bien immobilier :
faîtes-nous part de votre projet

La possibilité de récupérer la TVA dans le neufcheter un appartement ou un immeuble déjà occupé ?

La plupart du temps, ce type d'investissement est éligible à la récupération de TVA. Lorsque vous achetez un bien neuf, vous payez 20% de TVA. Puisque votre locataire est une société commerciale, celle-ci peut verser un loyer soumis à TVA. Comme une société, vous pouvez donc récupérer avec les loyers perçus la TVA que vous avez payée lors de votre acquisition. Dans les fait, dès que votre logement est livré, vous pouvez demander à l'Etat de vous rembourser les 20% de TVA versées et vous recevez un chèque. En contrepartie, vous vous engagez à louer votre bien sur ce mode pendant 20 ans.
La récupération de TVA explique que les produits d'investissement en résidence de tourisme et plus généralement en résidence gérée (résidences séniors, étudiants, affaires, EHPAD…) soient présentés avec une rentabilité hors taxes sur hors taxes ("HT/HT"), la TVA étant normalement neutre.
Selon le programme, ce type d'investissement peut également être éligible au dispositif de loueur en meublé et à la loi Censi-Bouvard.

Pour plus de renseignements vous pouvez consulter nos dossiers spéciaux location meublée et Censi-Bouvard. Les revenus issus de ce type de location seront imposés en Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Pas d'incidence flagrante pour vous si ce n'est une déclaration d'impôts sur le revenu plus complète et l'impossibilité de mélanger les avantages d'autres catégories de revenus comme par exemple imputer des déficits fonciers, qui concernent uniquement les revenus fonciers.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Investir dans l’immobilier en France lorsque l’on est expatrié
- Taxe d’habitation : les maires s'insurgent contre le projet d'Emmanuel Macron
- Immobilier : 69% des 18–35 ans souhaitent devenir propriétaires
- Les prix des logements anciens en hausse de 1,8% sur un an
- L’habitat participatif et la coopérative : nouveaux modes d’accès au logement neuf
- Les ventes de maisons individuelles bien meilleures qu'anticipé en 2016



Laisser un commentaire
Commentaire :