Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

Primo-accédant : Comment acheter sa première résidence principale ?

Publié le 01-10-2015 -
Rubrique : ACHETER - Crédit photo : (c)


 


Si 9 Français sur 10 souhaitent devenir propriétaires, seuls 14 % ont entamé des démarches en ce sens. De plus, certains facteurs viennent bloquer les acheteurs potentiels. En particulier les primo-accédants, souvent de jeunes ménages souhaitent acquérir leur premier bien immobilier. Mais ces jeunes n’ont souvent pas eu le temps de mettre des économies de côté. Mais heureusement, il existe des solutions pour leur permettre de se lancer.

Se renseigner sur les biens sur le marché

Pour mener à bien votre projet immobilier, il est nécessaire de bien cibler le type de bien (appartement, maison à rénover, pavillon,…) qui vous intéresse et sa surface (nombre de pièces). De plus, il est important de prendre son temps pour choisir la zone géographique, où il sera situé. Parce que les prix diffèrent selon la localisation du bien et certains emplacements stratégiques facilitent sa rentabilisation.
A titre d'illustration, les prix à Bordeaux sont 27 % plus élevés que ceux à Marseille. Il est plus avantageux de chercher une habitation dans une commune environnante, par rapport à celles en centre-ville. Mais, il faut aussi anticiper d’autres critères comme son accessibilité (présence de transport en commun, nécessité d’acheter un véhicule,…).

Préparer son dossier

L’un des principaux facteurs bloquant des primo-accédants est le manque d’apport personnel. Cependant, il est important de savoir qu’il est tout à fait possible de bénéficier d’un crédit immobilier. Cela dépendra ensuite de vos ressources et de votre capacité d'endettement. Aussi, il est important de monter un dossier solide, pour convaincre votre banquier que vous constituez un investissement sûr.
Il est d’ailleurs possible de se faire accompagner par votre banquier ou un courtier, afin d’évaluer le budget à votre disposition et de monter un dossier convaincant. Ou encore pour être certain de bénéficier d'avantages fiscaux lors de l’achat. Certains professionnels, comme Odalys-Patrimoine.com, vous guident tout au long de votre projet et sur le long terme. Par exemple, si vous envisagez de rentabiliser votre premier achat immobilier. De cette manière, il plus facile d’éviter les désillusions.

Vous recherchez un bien immobilier :
faîtes-nous part de votre projet

Les aides disponibles

Il existe différentes aides financières pour soutenir les primo-accédants dans l’achat de leur premier logement. Il y a le Prêt à Taux Zéro 2015 ou PTZ+2015, un prêt sans intérêt bancaire exclusif aux primo-accédants et financé à un taux de 0 %. Il y a aussi le prêt d’accession sociale (PAS), qui vise à aider les ménages ayant des revenus modestes. Ou encore l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour aider à financer les travaux pour améliorer la performance énergétique du logement.
Toutefois, il existe en plus des aides octroyées par l'État, des aides régionales ou locales, dont certaines sont cumulables. De ce fait, il est essentiel de se renseigner auprès de votre courtier, de votre banque, ou de l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement (ANIL) ; pour savoir si vous êtes éligible. Car il y a des conditions à respecter, comme les ressources, la composition du ménage, ou le type de bien immobilier (neuf, ancien,…).

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Défiscalisation 2016 : Top 3 des solutions permettant une réduction d'impôt
- Loi Malraux : Comment choisir ? Biens et travaux éligibles
- L’investissement immobilier en nue-propriété
- Les pièges à éviter lors d'un investissement immobilier locatif
- Le crowdfunding immobilier : nouvel outil de diversification patrimoniale ?
- Quel type d'investissement immobilier serait le plus avantageux ?



Laisser un commentaire
Commentaire :