Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

La colocation : l’avenir de l’investissement immobilier ?

Publié le 15-07-2015 -
Rubrique : INVESTISSEMENT - Crédit photo : (c)Fotolia


 


Une étude de L'Unis démontre le manque de logements adaptés à la colocation dans les grandes villes de France dont Toulouse. Un type de logement qui n’est pas en adéquation avec l’offre de logement sur le marché immobilier. Un promoteur immobilier a décidé de se positionner sur ce créneau pour favoriser l’investissement dans les colocations.

À Toulouse, la moitié des T3 ou T4 est occupée par des colocations. Pourtant, le marché immobilier toulousain ne peut répondre qu’à la moitié des demandes actuelles de colocation.
La raison est simple, l’offre de logements est inadaptée aux besoins du marché. Le fait de partager un appartement à plusieurs est un phénomène de plus en plus en vogue, par goût mais aussi pour des raisons économiques. En effet, le premier avantage de la colocation réside dans le partage des frais. L’Unis avait déjà mené une enquête sur la colocation à Toulouse en 2011 et met ainsi en évidence que le nombre de demandes insatisfaites est en hausse.

Face à ce constat, le promoteur immobilier Nexity, d’envergure nationale, a décidé de développer des logements adaptés à la colocation dans un quartier toulousain à Ramonville-Saint-Agne, mais aussi à Aix-en-Provence et Paris. Le nom donné à ce nouveau concept de projet immobilier réservé à la colocation est naturellement “My Coloc’”. Les logements proposés aux investisseurs sont donc pensés en vue d’y vivre à plusieurs. Tous les appartements sont dotés de grands espaces de vie avec cuisine ouvrant sur le séjour, et plusieurs chambres pour les espaces intimes. Les biens proposés dans le cadre de MyColoc’ sont sont situés aux étages supérieurs des constructions neuves et s’intègreront dans des opérations de programmes immobiliers neufs classiques, habituellement prisés par les investisseurs en loi Pinel, un dispositif dédié à agrandir le parc de logements à bas loyers.

Vous recherchez un bien immobilier :
faîtes-nous part de votre projet

Un marché porteur pour les investisseurs avec plus de 10 millions de colocataires en Europe. Et la collocation n’est pas seulement un effet de mode chez les étudiants. Un récent sondage de CSA pour Guy Hocquet annonce que 54% des colocataires en France sont des actifs contre 45% des étudiants. Le ratio logement plus grand pour des charges réduites séduit.

Bien que les bailleurs soient encore réticents à l’idée de louer un bien à des colocataires, la loi Alur du 27 mars 2014 a cherché à donner un cadre juridique à la colocation. Cela va ainsi faciliter la commercialisation des appartements destinés à la colocation. D’ailleurs les logements avec de grandes surfaces qui trouvent difficilement preneurs auprès des familles, se louent 10 à 15% plus chers en colocation. De quoi séduire les investisseurs. Surtout que les biens loués de cette manière sont souvent meublés ce qui permet aux acheteurs de profiter des avantages fiscaux du statut LMNP.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Quel type d’investissement immobilier serait le plus avantageux ?
- Primaire de la droite et du centre : quels projets concrets pour l’immobilier ?
- Déficits fonciers locatifs : pourquoi il faut faire des travaux
- Souscrire une assurance habitation : les informations à fournir
- Focus sur le métier de promoteur immobilier
- Prêt immobilier : les banques misent sur la sécurité



Laisser un commentaire
Commentaire :